Protocole sanitaire oblige, la Fédération a dû mettre en place des règles précises dans le cadre des différentes sessions de l’examen du permis de chasser.

Ce cru 2020 restera nécessairement dans les mémoires tant côté formateurs/inspecteurs que celui candidats.

Huit candidats par jour (au lieu de onze habituellement), masques et gants obligatoires pour tout le monde, désinfection (produit agressif!) des armes, munitions, sièges…le post-covid19 a impacté le déroulement de l’examen et des sessions.

Néanmoins la motivation des candidats leur a permis (!) de surmonter ces inconvénients. Comme le confiait un futur impétrant : « L’important, c’est de pouvoir chasser en septembre ! »

Au final, la fédération n’a pas perdu de candidats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu