Le Chasseur Français (novembre 2019)

L’avocat de la Fédération Nationale des Chasseurs, Me Delcourt-Poudenx, répond aux questions de l’historique revue qui vient d’ailleurs de changer de propriétaire. Appartenant auparavant à Mondadori (groupe italien), le Chasseur Français tombe dans l’escarcelle de Reworld Media (France) ainsi que la Revue Nationale de la Chasse et Grand Gibier.

L’avocat conclut ainsi son interview consacrée au « chasse bashing » : « Pas de tolérance pour les ennemis de la tolérance ! Nous (chasseurs) exerçons une activité légale, bénéfique à la biodiversité, nécessaire pour contenir certaines espèces, qui participe au service public. Si notre société a un problème intime avec la mort, qu’elle n’est pas réglée, avec elle-même nous ne devons pas en être les boucs émissaires. Les chasseurs doivent cesser de se faire bousculer. C’est le message que nous leur envoyons (nous chasseurs et avocats), nous sommes pour les aider (démarche bénévole et spécialisée). »

Contact groupedefensechasse@gmail.com

À noter : un dossier sur les bruits et les odeurs de la campagne, sources de « nuisances » pour de nouveaux arrivants qui se croient dans une carte postale ; un sujet Bécasse et quelques pages insolites sur les venatores, les gladiateurs-chasseurs lâchés dans les romaines arènes…

—————————————————————————————————————–

-Lettre d’information du Réseau Bécasse

L’éditorial (octobre 2019) note avec bonheur que jamais autant de bécasses n’ont été baguées soit 7661 (dont 53 en Lozère !) au cours de la saison 2018-2019. Cela grâce à l’engagement, la passion et l’enthousiasme des bagueurs de mordorée répartis sur tout le territoire.

L’Eure remporte la palme nationale avec 690 mordorées la bague à la patte. Dans ce département, un agent de l’ONF a bagué, à lui seul, quelque 449 oiseaux !

——————————————————————————————————————-

-Grand Gibier (octobre décembre 2019)

Au menu d’un copieux sommaire…

Deux pages Loups où l’on apprend que la France accueille quelque 530 têtes (une moyenne) de canis lupus (« La barre des 500 individus a été franchie et la colonisation se poursuit »). Dans le Cantal, une baisse notable de la population de mouflons est enregistrée, le département auvergnat étant « en phase de colonisation par le loup ».

Plusieurs pages sur la Loi Chasse qui impacte notamment les finances des fédérations départementales déjà confrontées à l’indemnisation des dégâts et à une érosion du nombre de pratiquants.

Par ailleurs, un intéressant sujet sur les dix-cors, photos à l’appui.

Enfin, insolite et instructif, « les glande cutanées chez le sanglier ».

—————————————————————————————————————

Connaissance de la Chasse (novembre 2019)

Cette belle et copieuse revue (près de 200 pages chaque mois) propose comme à son habitude une riche rubrique Actus&Nouveautés avec une palanquée d’infos à picorer !

Une dizaine de pages sur un cerf de Picardie baptisé Fendu et suivi durant 12 ans. Il affiche une vingtaine d’années et reste fidèle à sa place de brame.

Un gros dossier sur les assurances canines tant il est vrai qu’un bon chien de chasse n’a pas de prix…

Et des pages très techniques sur les armes, les optiques et les 6 produits de l’année élus par les lecteurs.

La rubrique Paroles de guides fait découvrir de nouveaux horizons géographiques et cynégétiques

Pour l’anecdote, on tombe aussi en page 103 sur une pub d’une célèbre marque de chaussure avec photo prise en Lozère !

 ———————————————————————————————————————

Revue Nationale de la Chasse (novembre 2019)

Une revue très complète balayant tous les champs de l’activité cynégétique et de la passion Chasse. Au hasard des échos, on découvre l’association des jeunes et nouveaux chasseurs www.jeuneschasseursdefrance.fr

Le dossier est consacré aux « Chasses insolites du sanglier ». Ainsi, en Argentine, les gauchos utilisent des revolvers type 38 spécial ou 44 magnum. En France, l’auteur relève le cas d’une meute… d’épagneul breton quêtant la bête noire dans l’Allier.

La revue s’intéresse également au tétras, à la grive mauvis et au lapin, ce bijou des chasses d’antan. Et elle propose un stimulant dossier intitulé « Temps pourri = chasse bénie ? » ; qu’il neige, pleuve, vente, le chasseur sort !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu