En 2019, la Fédération départementale des Chasseurs de  Lozère a organisé six sessions de formation au permis de chasser, chacune étant clôturée par un examen.

160 candidats se sont présentés pour décrocher le sésame avec un taux de 82% de réussite – contre 75% au niveau national. Il est utile de rappeler que la formation est prise en charge par la fédération et assurée par ses agents qui allient la passion à la compétence.

« Assurer » est bien le terme tant il est vrai que les questions de sécurité (maniement de l’arme, angles de tir, comportement, équipement) est au cœur de l’apprentissage, abondé bien sûr par les connaissances relatives à la faune et à la réglementation générale.

Qui dit permis dit recrutement de nouveaux chasseurs, opération essentielle pour construire la pérennité de la chasse, une activité Nature par excellence.

Or devenir un nouveau chasseur ne signifie pas forcément être un… jeune chasseur  – même si des jeunes Lozériens et Lozériennes  répondent volontiers à l’appel de la forêt.

En effet, la typologie des candidats évolue en ce sens que l’on trouve désormais des 35-60 ans (en majorité des hommes) aux motivations diverses.

En voici un bref inventaire : le besoin de marcher avec néanmoins un but (au moins voir des animaux, éventuellement tirer) ; la nécessité de marcher après un accident de santé ; un  envie forte d’évasion pour échapper aux pressions (du travail, par exemple) et autres soucis ; la possibilité de réguler de manière raisonnée les prédateurs et les nuisibles (une démarche réalisée par des agriculteurs) ; vivre une complicité avec son chien avec un objectif ; pouvoir chasser avec des amis ou en famille ; occuper son temps, ses sens et son corps ; explorer et vivre la nature autrement, plus intensément…

Et n’est-ce pas là le but de la chasse, par monts, vaux, landes et forêts !?

Infos pratiques

-L’inscription aux formations est gratuite pour les résidents lozériens. Un livre et un DVD sont fournis, des outils pour découvrir les arcanes du monde cynégétique et se préparer à l’examen du permis de chasser.

-Chaque session comporte deux volets, l’un théorique, l’autre pratique. La moindre faute commise au chapitre Sécurité est éliminatoire !

-Les lauréats bénéficient d’avantages sous forme de remises lors de la première validation du permis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu