« Les histoires d’amour finissent mal, en général… » chantaient les Rita Mitsouko en 2001. Voici un premier clash entre la FNC et le gouvernement Macron, clash provoqué par la future ( ?) fusion entre l’ONCFS et l’AFB (Agence Française pour la Biodiversité) d’ailleurs basée à Montpellier.

C’est le mercredi 24 octobre 2018 que s’est réuni le Conseil National de la Chasse et de la Faune Sauvage CNCFS). Le FNC dénonce « une copie bâclée et porteuse de mesures inacceptables » en contradiction avec les propositions initiales, examinées il y a quelques mois avec le ministère de tutelle (écologie).

Il apparaît en effet que la gouvernance prévue au sein du nouvel établissement (des « experts » lui cherchent toujours un nom…) n’octroie pas la représentativité attendue des chasseurs – un comble alors qu’ils sont l’un des principaux financeurs (45 millions d’euros).

Autre sujet de discorde – ne parlons pas pour l’heure de divorce – la gestion adaptative qui ne concernerait que les espèces chassables, un beau contresens qui vient prouver, une nouvelle fois, que la technostructure parisienne semble évoluer hors sols, comme les endives…

Voici le communiqué (à cliquer) officiel de la FNC.

Flash Info CNCFS 24 10 18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu